L’éditeur Capricci a rassemblé dans un coffret les films d’André S. Labarthe sur la danseuse et chorégraphe Carolyn Carlson. Après le film Solo réalisé en 1984 et portant sur la fameuse création Blue Lady, Labarthe interroge vingt cinq plus tard cette pièce à travers une nouvelle interprétation. Les deux films réunis donnent à penser sur la réappropriation d’une oeuvre, tant . . . .