KITSUNE-BI MATERIAL (trailer) from Elise Florenty Marcel Türkowsky on Vimeo.

KITSUNE-BI MATERIAL, 33min, HDV, 2016, ParkadiaFilms avec le soutien du CNAP
SHADOW MACHINE, 14 min, HDV, 2016, ParkadiaFilms avec le soutien du CNAP

Physiquement transporté dans les coulisses d’un théâtre de marionnettes japonais, notre esprit vagabonde ailleurs, guidé par le récit mythologique de la voix du récitant. Deux personnages, confrontés à des événements surnaturels, vivent d’étranges transformations mimées sur scène par de grandes marionnettes. Elise Florenty et Marcel Türkowsky, artistes et tous deux auteurs du film, embrassent dans ce dispositif la forme traditionnelle du Bunraku, genre dramatique japonais mêlant le récit chanté, le jeu de marionnette et l’accompagnement instrumental. A distance de la représentation, le film observe. Le regard reste fixé sur la façon dont les poupées inertes sont assemblées, articulées et manipulées. Volet documentaire d’un projet artistique sur la communication entre humains et non humains au Japon, Kitsune-Bi Material est pourtant modelé dans une matière très poétique : silhouettes flottantes dans la pénombre, soustraction d’une parole témoin au profit des textes anciens et vue méditative des espaces de l’arrière scène filmés en surplomb. Toutes ces frictions imaginaires entrent ainsi en résonance avec le film Shadow Machine dévoilant une étrange communauté, composée de personnages, plantes, animaux et machines et de laquelle se dégage un sentiment double, entre appartenance et isolement. Le reflet sans doute de cet art de la séparation prôné par le théâtre Bunraku, toile de fond de ces deux films.(Alexandra Liri)

Élise Florenty (*1978, à Pessac, diplômée de l’ENSBA Cergy-Paris, de l’ENSBA Lyon et de l’ENSAD Paris) et Marcel Türkowsky (*1978, à Berlin-Est, diplômé de philosophie, de musicologie et d’arts plastiques aux Universités de HU et UDK à Berlin) vivent et travaillent à Berlin.Tout en développant chacun leur propre démarche, Élise Florenty et Marcel Türkowsky travaillent régulièrement ensemble depuis 2006.

Ces deux films ont fait l’objet d’un programme au Crédac du 18 oct au 20 nov 2016 sur une proposition d’Elfi Turpin, directrice du CRAC Alsace.