En conclusion de son intervention à propos de Max Bill et du film relatant son œuvre, Patrick Beurard-Valdoye se concentre sur un moment extraordinaire qui retrace la rencontre de l’artiste suisse avec Walter Gropius lors de l’inauguration de l’Ecole Supérieure de la forme ou HfG à Ulm (All) en 1954. On le sait, Max Bill en fut l’architecte, le concepteur et le premier directeur (ou rektor dans le texte ci-après). L’édification de cette école après la guerre et grâce à la volonté de mécènes (Inge et Otl Aicher-Scholl) provoquera l’entrevue entre l’architecte allemand et fondateur de l’Ecole du Bauhaus à Dessau en 1919 avec l’artiste tantôt qualifié de « gestalter » en général, tantôt de « reconstituteur » du Bauhaus en particulier. IDVL (21.02.2012) 

ULM — J’aimerais savoir ce qu’aux côtés d’Inge Scholl, Walter Gropius
dit à Max Bill sur le seuil de la Hochschule für Gestaltung, ce jour
d’automne inaugural, désignant perplexe le badge au smoking du
rektor, où plus exactement la fleur glissée par-dessous. Bill expliqua
sans doute en retour le sens de ce qui aurait pu être, dans l’ici-même,
une rose blanche – die weisse Rose, du nom du groupe antinazi réuni
par Sophie et Hans Scholl – mais je crois plutôt qu’il s’agissait
d’un oeillet blanc. Puis le gestalter se détourna un peu, et pointa d’un doigt
hilare un invité montant le Kuhberg vers eux – le Mont des vaches –
tandis que Gropius en smoking badgé, sérieux cigare en main, ne
décollait pas les yeux de cette fleur à la boutonnière, n’en revenant
pas, sidéré. Et lorsque Bill s’éloigna toujours en riant, Professor
Gropius poursuivit son ancien élève d’un regard aristocratique, non
sans affection, avant d’accéder avec son élégance protocolaire au
pupitre, sa concentration d’orateur rabrouant l’émotion du semeur à la
floraison, dans cet hochdeutsch hors pair qui avait jadis saisi Alma
pour la laisser sans voix : « Meine Damen und Herren, c’est il y a
presque trente ans que je me suis trouvé dans la même situation que
le Professor Max Bill, inaugurant les bâtiments du Bauhaus de
Dessau. » Bill voulait faire de cette école ce que serait devenu le
Bauhaus sans le nazisme. La vache ! Les autorités d’occupation
avaient escompté que la démocratie fût enseignée sur le fantôme de
l’ancien camp de concentration, mais Max Bill qui travaillait au ruban
sans fin savait que la création s’adosse au désir, et non au morbide
renversement des énergies négatives : les fondations furent posées
sur l’adret du Kuhberg, là où croissent les oeillets de poète.

Fragment écrit à partir du film Max Bill un regard absolu, lu par P. B.-V. à la
suite de la projection du film. Extrait de Gadjo-Migrandt (à paraître, Poésie/Flammarion)